Berlinale

Andreas Fontana – Azor #Berlinale2021

Play Podcast
13 min. and 18 sec.

Un polar financier dans l’Argentine.

Play Podcast
13 min. and 18 sec.

PODCAST | Angelo Acerbi avec Andreas Fontana, réalisateur du film Azor.

Pour écouter l’entretien, cliquer sur l’icône ► sur la droite, juste au-dessus de la photo

Le grand-père du réalisateur Andreas Fontana était un banquier privé suisse; à sa mort il a découvert un monde de secrets et des codes de rapports personnels que sont devenus l’inspiration du film. Il nous raconte le travail d’adaptation de ces découvertes à l’histoire pour le scénario, le role des personnages féminins dans un monde complètement masculin et du manque de morale de ce monde.

Le banquier privé suisse Yvan De Wiel se rend avec sa femme Inés à Buenos Aires au milieu de la dictature militaire. Il recherche son partenaire René Keys qui était chargé d’entretenir les relations avec de riches clients argentins et qui a mystérieusement disparu. De Wiel rencontre une société décadente de propriétaires terriens, de nouveaux riches, d’héritières, d’aristocrates, de fonctionnaires de l’armée, de fixateurs et de prélats, tous complices du régime mais soucieux de profiter de la collusion hypocrite entre le système bancaire suisse et la diplomatie pour cacher leur capital à l’étranger . Alors qu’il passe des réceptions exclusives aux cercles privés et aux hôtels de luxe tandis que les soldats arrêtent les passants dans les rues, le discret De Wiel doit apprendre à interpréter et à parler le langage allusif d’une puissance plus grande et plus sombre afin d’assumer le rôle de moins en moins clair de son prédécesseur. Mais alors que nous passons de Roberto Bolaño à Joseph Conrad, sortir du labyrinthe conduira le protagoniste au cœur des ténèbres du mystère. Le premier long métrage de Fontana, qui revendique Mariano Llinás comme co-auteur et une distribution merveilleusement équilibrée, est une collection glaciale de fantômes voués à l’avidité et une enquête morale sur le mauvais côté de l’histoire.

  • Reporter
    Angelo Acerbi
  • Guest
    Andreas Fontana
  • Interviewee role
    Réalisateur
  • Film title
    Azor
  • Festival section
    Encounters
Now playing:
Featured Posts