Berlinale

Ursula Meier – Ondes de choc – Journal de ma tête #Berlinale2018

Play Podcast
11 min. and 16 sec.

Lettre d’un parricide à sa professeure de français.

Play Podcast
11 min. and 16 sec.

PODCAST | Bénédicte Prot avec Ursula Meier, réalisatrice de Ondes de choc – Journal de ma tête.

Pour écouter l’entretien, cliquer sur l’icône ► sur la droite, juste au-dessus de la photo

L’excellente réalisatrice franco-suisse Ursula Meier nous parle du projet Ondes de choc entrepris pour la RTS avec les trois autres réalisateurs de Bande à part, du travail avec et à partir des faits – d’un fait en particulier, prolongé par la fiction qui en dépeint non pas l’avant mais l’après-, et du dialogue troublant et vertigineux qu’entretiennent justement ici réel et fiction, à travers le texte écrit et la relation du jeune parricide de son film avec l’enseignante qui a libéré son geste et dont il fait la destinataire de son journal.

Ondes de choc – Journal de ma tête:  Journal de ma tête, un des quatre téléfilms du projet Ondes de choc, quatre oeuvres inspirées faits divers locaux qui ont été commandées par la Radio Télévision Suisse aux réalisateurs de la société Bande à part (Ursula Meier, Jean-Stéphane Bron, Lionel Baier et Frédéric Mermoud), évoque la relation ambiguë qui naît après les faits entre un lycéen parricide (Kacey Mottet Klein) et sa professeure de français (Fanny Ardant), à l’intention de laquelle il a composé, tout au long de la semaine précédant le double meurtre, une longue lettre expliquant son geste. Ce texte qui retransfigure après coup un acte qui aurait dû rester hypothétique/fictionnel avant, va en retour ébranler les convictions littéraires de l’enseignante.

 

  • Reporter
    Bénédicte Prot
  • Guest
    Ursula Meier
  • Interviewee role
    Réalisatrice
  • Film title
    Ondes de choc - Journal de ma tête
  • Festival section
    Panorama Special
Now playing:
Featured Posts