Berlin International Film Festival

Gustave Kervern et Benoît Delépine – Saint Amour #Berlinale2016

Play Podcast
10 min. and 8 sec.

Le Tour de France viticole d’un père et son fils

Play Podcast
10 min. and 8 sec.

PODCASTGustave Kervern et Benoît Delépine – réalisateurs – Saint Amour

Rencontre avec l’inénarrable duo formé par Benoît Delépine et Gustave Kervern autour d’une route des vins, d’un voyage à travers la France plein d’amour pour les individus extraordinaires qu’on y croise (du vrai prophète au provincial précaire doublé d’un airbnbiste joyeux incarné par Michel Houellebecq). Les co-réalisateurs décrivent le rôle, dans ce film itinérant qui prolonge le fil rouge de leur filmographie et dialogue bel et bien avec leurs longs-métrages précédents, du personnage qu’incarne ici leur acteur régulier Gérard Depardieu, ainsi que la manière dont l’immense comédien en a lui-même amplifié la généreuse douceur. Pour les deux populaires humoristes le personnage du fils, incarné par Benoît Poelvoorde, se rattache quant à lui à l’état des campagnes aujourd’hui, à un certain ennui qui s’y exprime chez la jeune génération – d’où l’importance de savoir renaître à chaque instant, vivifié par la beauté émouvante des rencontres quotidiennes, et tout simplement des gens.

SAINT AMOUR: L’histoire se passe pensant le Salon de l’agriculture de Paris. Le temps d’une fugue en taxi tout autour de la France entre l’inauguration et la clôture du grand événement, en suivant une route des vins très personnelle et picaresque, un père et son fils éleveurs vont pouvoir ce retrouver. En chemin, nos deux personnages (dont Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde rendent avec humour toute la fragilité), le premier aimant et désireux de transmettre, le second emmuré par ses complexes, tous deux pilotés par un blanc bec qui va devenir leur compagnon de route (Vincent Lacoste), vont croiser une série de personnages hauts en couleurs (un brave logeur incarné par Michel Houellebecq, des fêtards, une employée d’agence immobilière ne passant pas quatre chemins…). De godet en godet, et d’un réveil insolite à l’autre, le périple et la rencontre finale avec une amazone peu fertile (Céline Sallette), ils vont pouvoir nourrir de leur amour retrouvé pour la vie un nouvel élan.

  • Reporter
    Bénédicte Prot
  • Guest
    Gustave Kervern et Benoît Delépine
  • Interviewee role
    réalisateurs
  • Film title
    Saint Amour
  • Festival section
    Hors-compétition
Now playing:
Featured Posts