Cinéma du Réel

Maria Bonsanti – Directrice Artistique Cinéma du réel 2017 #Cinemadureel2017

Écouter le podcast
11 min. and 2 sec.

Une édition placée sous le signe de l’engagement et de l’audace formelle

Écouter le podcast
11 min. and 2 sec.
maria bonsanti

PODCAST | Bénédicte Prot avec Maria Bonsanti, directrice artistique du Cinéma du réel 2017.

Pour écouter l’entretien, cliquer sur l’icône ► sur la droite, juste au-dessus de la photo

Pour la 39ème édition du grand rendez-vous parisien du documentaire, qui correspond avec le centenaire de la naissance de Jean Rouch, Maria Bonsanti et son équipe ont élaboré un programme excitant, vivant, et comme toujours soigneusement exhaustif, marqué par l’urgence d’une réflexion sur le monde d’aujourd’hui (à commencer par le film d’ouverture, Atelier de conversation de Bernhard Braunstein), mais aussi par un éclectisme formel qui traduit des regards très personnels sur le réel et son interprétation. La directrice artistique de l’événement nous en décrit les lignes de force, en soulignant la tendance, dans bien des films sélectionnés, à dévoiler le parcours qui les a amenés à naître – au-delà de la section Dé/montage(s), explicitement consacrée à l’exploration méta-cinématographique. Les minorités peu représentées ailleurs (par exemple les afro-américains de la section Rebelles à LA) ont dans ce programme une place particulière, et la rétrospective intégrale dédiée à Andrea Tonacci ouvre aussi une réflexion sur la position du cinéaste-anthropologue qui filme ces communautés. Cette année, la section Arrested Cinema est consacrée au Marocain Ahmed Bouanani, dont l’oeuvre, habitée par la dichotomie expression artistique/(auto)censure, a montré que l’empêchement pouvait conduire à des créations encore plus formidables.

  • Journaliste
    Bénédicte Prot
  • Guest
    Maria Bonsanti
  • Interviewee role
    directrice artistique du Cinéma du réel 2017
A l'écran
Articles à la une