Venice FF

Sofia Djama – Les Bienheureux – Version Intégrale #Venezia74

Écouter le podcast
4 min. and 40 sec.

Un portait de la vie dans l’Algérie moderne, un film choral sur la memoire du passé et la voloné d’oublier, et de s’en aller ailleurs

Écouter le podcast
4 min. and 40 sec.
Sofia Djama - Les Bienheureux #Venezia74

PODCAST | Angelo Acerbi avec Sofia Djama, réalisatrice de Les Bienheureux.

Pour écouter l’entretien, cliquer sur l’icône ► sur la droite, juste au-dessus de la photo

Sofia Djama à son premier longmétrage nous donne un film da rare equilibre, un film choral sur la vie quotidienne à Algers, entre une bigoterie cachée et une volonté de oublier rapidement le passé, en ne faisant pas paix avec ses propres phantomes.

Les Bienheureux: alger, quelques années après la guerre civile. Amal et Samir ont décidé de fêter leur vingtième anniversaire de mariage au restaurant. Pendant leur trajet, tous deux évoquent leur(s) Algérie(s) : Amal, à travers la perte des illusions, Samir par la nécessité de s’en accommoder. Au même moment, Fahim, leur fils, et ses amis, Feriel et Reda, errent dans une Alger qui se referme peu à peu sur elle-même.

  • Journaliste
    Angelo Acerbi
  • Guest
    Sofia Djama
  • Interviewee role
    Réalisatrice
  • Titre du film
    Les Bienheureux
  • Section du festival
    Orizzonti
A l'écran
Articles à la une